Sandrine-BASSARA-danseuse-Nantes

Témoignages d'anciens élèves des cours de danse de Sandrine BASSARA

Venez lire les témoignages des anciens élèves des cours de danse de Sandrine BASSARA directrice de l’Académie Consacrée aux Arts de la Danse (ACAD).

Certains sont devenus danseurs ou danseuses professionnels, en formation ou déjà professeur de danse. Leur carrière les a propulsés de Nantes à Paris ou à Montpellier et même jusqu’à New-York ! Et d’autres danseurs sont restés amateurs.

Leurs points communs : l’entrainement et la passion pour la danse.

Bonne lecture !

Adrien MORNET, professeur de danse Contemporaine, ancien élève de l’ACAD, a notamment dansé au Joyce Theater à Manhattan, le show « Three Faces of Merce Cunningham ».

Danseur Adrien Mornet

Corentin MAZO, danseur professionnel, comédien et coach sportif à Paris, ancien élève de l’ACAD, a tenu le premier rôle dans la comédie musicale « Dirty Dancing » en 2015. Il a également participé aux « Dix commandements » en 2017.

Corentin Mazo danseur dans Dirty Dancing
Corentin Mazo danseur et ancien élève de l'ACAD

Et voici des témoignages d’anciens élèves de Sandrine BASSARA, directrice de l’ACAD :

Johanna


– Elève à l’ACAD de 4 à 17 ans  et étudiante à l’école Choréia, école de danse professionnelle à Paris –

Ancienne eleve de l'Acad à Nantes Johanna
Crédit Valérie Louis Gaubert

« J’ai été élève à l’Académie consacrée aux arts de la danse de mes 4 à mes 17 ans. J’y ai beaucoup appris, développé ma danse, enrichi mon vocabulaire technique.

J’ai surtout eu de belles opportunités pour travailler l’interprétation grâce aux différentes scènes proposées. En effet ce sont les multiples temps de créations et leurs aboutissements sur scène qui font que l’ACAD m’a autant apportée. Avec deux spectacles par an, ainsi que des projets à chaque Halloween, les présentations de fin de stage, des scènes de rue pendant la fête de la musique ou tout autre événement auquel l’ACAD participe, tous les élèves peuvent apprendre à gérer la scène, le stress des changements de costumes, la mémorisation rapide des chorégraphies et des placements. Cela m’a donc beaucoup enrichi sur le côté scénique.

J’y ai acquis toutes les bases fondamentales de jazz, contemporain et classique, ce qui m’a permis d’avoir une solide formation. Lorsque je désirai approfondir certaines choses Sandrine m’a toujours conseillée sur des stages en France, avec différents professeurs.

De plus, que ce soit en stage ou dans le cours de l’année, Sandrine a toujours eu à cœur de faire venir différents intervenants dans des styles très différents. C’était toujours très intéressant et permettait d’approcher une vision différente du mouvement.

Finalement ce qui est le plus important au sein de l’ACAD c’est l’ambiance de travail. Nous avons tous beaucoup appris mais en prime en trouvant des amis. Des relations fortes se créent dans ces cours de danse. Dans les stages comme fin août à La Turballe, j’y ai toujours retrouvé cette ambiance agréable dans laquelle on pouvait toujours travailler en s’entraidant les uns les autres et en se tirant vers le haut.

Aujourd’hui, je suis étudiante à l’école de formation Choréia à Paris. Et j’ai eu mes EAT jazz et contemporain. J’ai passé le premier alors que j’étais encore sur Nantes.

Élève de Sandrine, elle a toujours été à l’écoute et m’a permis de travailler dans les meilleures conditions (et c’est valable aussi pour les épreuves de danse au bac). J’ai toujours été encouragée à créer des solos ou des pièces de groupe ce qui a été très aidant pour créer une variation libre.

Je garde un excellent souvenir de toutes mes années passées à l’ACAD. Et je prends toujours beaucoup de plaisir en y retournant ! »

Corentin


– Danseur diplômé de l’EAT et en formation à l’école d’Anne-Marie Porras à Montpellier –

EAT-candidat-libre-Nantes-Corentin

« Après 8 ans d’arrêt de danse j’ai souhaité m’y remettre et c’est par un cours particulier avec Sandrine Bassara que j’ai repris. J’ai ensuite pris des cours de jazz et contemporain à l’année à l’ACAD. Des cours qui m’ont aidé à me remettre sur pied techniquement et tout dans la bonne humeur et le partage.

Quand j’ai annoncé à Sandrine que je souhaitais entrer en formation supérieure de danse et également passer l’EAT contemporain en candidat libre, elle m’a tout de suite soutenu.
Elle a cru en moi et m’a encouragé dans des moments où j’ai douté de mes capacités. Elle m’a aidé à créer et à améliorer ma chorégraphie pour mon audition d’entrée en formation supérieure. Elle m’a également aidé à apprendre et comprendre la variation imposée pour l’EAT. J’ai également eu la chance d’avoir la possibilité de travailler régulièrement seul dans le studio de danse qu’elle me louait à un très bas prix.

Grâce à son investissement, son aide et ses encouragements, j’ai réussi ce que j’ai entrepris. J’ai obtenu mon EAT en candidat libre. Et je suis, depuis septembre, élève à l’école d’Anne Marie Porras à Montpellier. »

Cécile


– Danseuse depuis l’âge de 9 ans à l’ACAD et professeur de danse –

Danse ACAD Nantes

« J’ai commencé la danse à 9 ans à L’ACAD et ça a été pour moi la révélation d’une vraie passion ! La qualité de l’enseignement de Sandrine et la transmission de sa passion qu’est la danse ont largement contribué à mon choix de devenir professeur de danse et à arriver là où j’en suis aujourd’hui …. Non seulement grâce au cours de l’école de danse, mais aussi grâce aux nombreux stages où Sandrine nous emmenait et également, les scènes auxquels elles nous faisaient participer. Tout cela m’a aidé à développer ma technique mais aussi mon goût pour le spectacle et l’expression de la danse sur scène face à un public.

De 13 à 17 ans, Sandrine m’a donné l’opportunité de devenir stagiaire dans certains cours enfants. J’ai pu développer mes qualités pédagogiques, apprendre à interagir avec l’élève, aiguiser mon regard sur le placement du corps. J’ai aussi développé ma créativité en élaborant des exercices ou des morceaux de chorégraphies que Sandrine me permettait de transmettre aux élèves. Je me suis sentie encouragée et accompagnée. Sandrine me faisait confiance et cela m’a aidé à trouver ma voie dans l’enseignement de la danse moi aussi.

Depuis j’ai passé mon EAT et mon D.E et j’enseigne à mon tour la danse jazz dans la région nantaise depuis 10 ans. »

Bérénice 


– Danseuse et médecin –

Danse dans un mariage

« J’ai grandi et je me suis construite et structurée à l’ACAD. L’esprit joyeux, bienveillant, passionné et créatif qui y régnait durant mon adolescence m’a permis d’apprendre à m’exprimer et me révéler grâce à la danse. Sandrine a la flamme de la transmission et du partage de cet art qu’est la danse. Elle a su en faire un instrument d’éducation avec une attitude généreuse, attentive, équilibré et perfectionniste.

J’ai régulièrement essayé de nouveaux styles au travers des nombreux stages auxquels Sandrine nous conseillait de participer. J’ai également appris à l’ACAD à être passionnée par le corps humain et à respecter cet outil principal du danseur.

J’ai beaucoup hésité entre faire des études de médecine ou dans la danse. Je n’ai pas fait de la danse mon métier, mais cela m’a aidé a gagné quelques précieux point pour le bac ! Par la suite j’ai gardé la danse comme échappatoire, comme alternative. Finalement, je suis maintenant médecin au service des femmes et de la maternité. La danse garde une place de choix dans ma vie »

Anna


– 7 ans de cours de danse à l’ACAD et en formation dans la comédie musicale –

Anna-danse-acad-nantes

« En 2013, je commençais les cours à l’ACAD, mitigée, après avoir failli arrêter définitivement la danse suite à de mauvaises expériences, de mauvaises ambiances de groupe. Sans le savoir, j’étais sur le point de passer à côté de ce qui va être bientôt mon métier.

Aujourd’hui après 7 ans de cours de danse à l’ACAD, de stages d’été, d’Halloween et de stage de Brocéliande, je suis en pleine formation de comédie musicale pour devenir une artiste à part entière.

A l’ACAD, j’y ai appris à danser mais aussi à rechercher ce qui allait faire de moi l’artiste que je suis aujourd’hui.

Sandrine BASSARA m’a permis de persévérer dans mes rêves, à une époque où je ne pensais pas cela possible. Elle m’a donnée l’occasion de m’approprier mon corps. Elle m’a encouragée à laisser libre cours à ma créativité et a fait de moi une artiste qui crée pour soi et pour les autres.

Pour cela, je la remercie mille fois, elle ainsi que l’ACAD et toutes les belles rencontres que j’ai pu faire. Pour les chorées, les fous rires, les aventures vécues. Merci mille fois ! »

Pauline


– Ancienne élève de l’ACAD et professeur de danse –

Ancien élève de l'ACAD à Nantes

C’est à l’âge de 11 ans que j’intègre l’Académie des Arts de la Danse. Jeune passionnée, c’est grâce au bouche-à-oreille que je me retrouve dans cette école et rencontre Sandrine Bassara.

Très à l’écoute Sandrine me donne le ton.

Premièrement, augmenter le nombre d’heure de danse par semaine, et oui 1h par semaine ne suffit pas !

Deuxièmement, elle me donne des responsabilités en me proposant d’être stagiaire avec elle pour les plus petits chaque mercredi. Ainsi les cours enfants Eveils et Initiations à la danse n’ont plus de secret pour moi.

Troisièmement, chaque discipline est importante je commence dès lors les cours de danse classique, les cours de Barre à Terre, les cours de danse jazz et contemporain et même le hip hop.

Quatrièmement, s’ouvrir au monde extérieur. Sandrine propose aux plus motivés d’entre nous de l’accompagner dans de nombreux stages : Nous découvrons de grands maîtres de la danse, de nombreux pédagogues et des danseurs tous plus incroyables les uns que les autres dans les meilleurs écoles de France : Rick Odums, James Carles, Wayne Barbaste, Tatiana Seguin… Nous partons deux fois par an. Enfin nous participons à de nombreux évènements «  La scène vous fait grandir et progresser ! » salon du mariage, salon de la coiffure, gala de Noël, gala de fin d’année, concours le Duc, stage à la Turballe, stage en Brocéliande.

Les progrès commencent alors à se faire sentir, toujours très rigoureuse, Sandrine me pousse a aller toujours plus loin. J’intègre alors le lycée St Dominique option danse toujours sous les bons conseils de Sandrine. Cette école me permet de développer une culture chorégraphique importante grâce à tous les spectacles auxquels nous assistons, aux intervenants que nous croisons, grâce à l’apprentissage sur trois années de l’histoire de la danse. J’obtiens le Bac Danse avec mention Assez bien.

Il est alors temps de passer les auditions pour intégrer une école de formation professionnelle, Sandrine m’encourage me prépare encore et toujours et c’est avec réussite que j’entre à l’Espace Pléiade de Paris sous la houlette de Razza Hammadi. Toutes les vacances scolaires, je rentre en Province et travaille encore avec Sandrine sur de nombreux projets et stages. Elle me prépare en parallèle à ma formation à l’EAT m’épaule et me conseille. Et me voilà Diplômée d’Etat option Jazz en 2013.

Sandrine a été un pilier, une professeur qui a su me transférer toute sa passion, me pousser au bout de mes ambitions, me donner confiance en moi chaque jour de doute. Nous nous retrouvons très souvent pour partager nos expériences, développer de nombreux projets. Danser ensemble et toujours notamment dans la compagnie de danse contemporaine d’Evelyne Jolivet « Chacun cherche son pas ».

MERCI Sandrine, ma vie professionnelle me procure du bonheur chaque jour. Je transmets toute ma passion à de jeunes élèves, à partir de 4 ans, jusqu’au plus grands. Je leur transmets la technique, la rigueur et leur permet de s’extravertir, se transcender grâce à leurs corps en cours et sur scène. La danse a forgé mon caractère, ma personnalité et m’a permis de pouvoir m’exprimer librement elle fait briller ma vie chaque jour. MERCI Sandrine de m’avoir pris sous ton aile et de m’avoir aidée à m’envoler.

Poème de Faustine pour Sandrine BASSARA

Et pour finir, voici ce témoignage, sous forme d’un poème, par une ancienne élève de Sandrine BASSARA, directrice de l’ACAD :

acad-ancien-eleve-Faustine-danse